INSTITUTION

 
 
Histoire 
 
Les bâtiments de la Fondation Cité Printemps, centre d’accueil et d’éducation spécialisée, ont été construits en 1973 par la Fondation Sainte Famille, dans les jardins d’un orphelinat de filles, œuvre diocésaine fondée en 1858 par Mgr Blatter, confiée en 1868 aux Sœurs Ursulines de Brigue et dès 1884 à celles de Sion.
 
 
Caractéristiques de l’institution
 
Cité Printemps est une institution privée reconnue d’utilité publique. Elle peut accueillir dans ses différentes structures 9 enfants (0-12 ans), 36 enfants (6-15 ans), 18 adolescents (15-18 ans) et 6 jeunes (dès 17 ans) qui, par leurs difficultés personnelles, familiales, scolaires, sociales ont besoin d’un changement de milieu et d’un accompagnement éducatif spécialisé en internat ou en semi-internat. Il existe une phase de progression durant laquelle les jeunes ont la possibilité de créer un projet qui se rattache à un passage dans un des studios que possède Cité Printemps. Cette offre permet de faire la transition avec le foyer pour ceux qui n’ont pas encore 18 ans.
 
Les enfants et les adolescents accueillis à Cité Printemps effectuent leur scolarité et leur formation professionnelle dans divers établissements situés en ville de Sion, pour les jeunes accueillis à Sion, et dans la commune de Bagnes, pour les enfants accueillis à Champsec. Le personnel de l’institution accompagne aussi les enfants et les adolescents dans leur retour à domicile sous forme de partenariat avec les parents. L’agencement des locaux et l’organisation de la journée sont conçus de manière à offrir un cadre de vie proche de celui d’une famille.
 
L’institution assure, si nécessaire, un soutien aux jeunes qui la quittent (prise en charge extérieure).
 
La Fondation Cité Printemps utilise également une colonie de vacances à Haute-Nendaz, appartenant à la Fondation Sainte-Famille.
 
 
Options socio-éducatives
 
  • Dans le cadre de sa prise en charge éducative, l’institution se réfère à la pédagogie du quotidien. La prise en charge spécialisée s’inscrit dans un projet incluant les actes de la vie quotidienne tels que le respect des horaires, l’hygiène, la réalisation de travaux scolaires, les loisirs, etc. visant à valoriser le jeune dans son agir, à renforcer son estime de lui, à lui apprendre à gérer la relation à l’autre et à se structurer dans le temps et l’espace.
  • La pédagogie par objectifs permet la co-construction d’un projet avec le jeune, les parents et/ou le représentant légal, dans lequel la scolarité et la formation professionnelle sont prioritaires.
  • L’approche systémique oriente les interventions et la collaboration de l’institution avec les familles, les intervenants significatifs et l’entourage social du jeune.
  • Dans le cadre de sa prise en charge éducative, l’institution se réfère à des valeurs empreintes d’éthique chrétienne.
 
Objectifs poursuivis
 
Les objectifs poursuivis par notre institution sont de permettre à chaque jeune :
 
  • de s’épanouir et de progresser,
  • de trouver un équilibre,
  • d’exercer ses droits,
  • d’assumer ses actes, ses responsabilités et ses obligations,
  • d’acquérir son indépendance,
  • de préparer un retour en famille ou une vie en studio,
  • de s’insérer dans la société.
 
Vie de groupe
 
Par l’apprentissage de la vie communautaire, de l’intégration des règles, des différents actes de la vie quotidienne, nous favorisons pour chaque jeune l’émergence et la découverte d’un ensemble de compétences. Afin de réaliser ces objectifs nous demandons au jeune, selon son âge, de :
 
  • collaborer aux tâches ménagères (entretien de sa chambre, vaisselle, etc.),
  • participer aux activités (culturelles, sportives, etc.) de son groupe et aux moments conviviaux (fêtes, sorties, etc.)
 
Réunions de groupe
 
Des moments de rencontre entre jeunes et éducateurs sont programmés régulièrement afin d’apprendre notamment :
 
  • à vivre ensemble et à réaliser des projets communs (décoration du groupe, etc.),
  • à communiquer,
  • à respecter l’autre dans sa différence,
  • à gérer les conflits,
  • à fonctionner de manière démocratique.
 
Accompagnement par l’éducateur de référence :
 
Le jeune rencontre régulièrement son éducateur de référence pour :
 
  • parler de ce qui le préoccupe dans son histoire (personnelle, familiale, sociale, scolaire, professionnelle,) et la comprendre,
  • surmonter ses difficultés, reconnaître les progrès,
  • construire et mettre en œuvre son projet personnel.
 
Entretiens de famille, de réseau (famille, école, travailleurs sociaux, etc.)
 
Des entretiens réguliers sont programmés avec les parents/représentant légal, le jeune, l’éducateur référent et parfois d’autres professionnels pour :
 
  • soutenir les parents dans leur rôle éducatif,
  • échanger, relever la progression,
  • accompagner le jeune dans son cheminement,
  • préparer le départ de l’institution.